Rapport d’activités 2021-2022 de l’association

Le précédent rapport d’activités remonte à janvier 2021. Alors que s’est il passé pour Sol&TIC depuis ce temps là ?

Au sommaire de ce rapport :

  • Participez à la prochaine AG de Sol&TIC
  • Un repositionnement de l’association pour s’adresser aux entrepreneur-euses et innovateur-trices du mieux vivre ensemble
  • Un nouveau site internet
  • La résilience de l’association
  • La difficulté de bien délivrer les courriels envoyés par les outils hébergés
  • Une éthique assumant l’usage d’outils non libres
  • Des finances saines
  • Contribuer à l’association

Participez à la prochaine AG de Sol&TIC

Elle aura lieu en janvier 2023 par visioconférence et il reste la date à fixer. Si vous êtes intéressé-es par les activités de l’association, nous vous invitons à répondre au sondage suivant pour indiquer quand vous êtes disponible : https://framadate.org/4OdLO5mLsT1t6BMY

Réponses attendues avant le 16 novembre 2022

L’AG est le moment privilégié de rencontres entre bénéficiaires des services de l’association pour

  • faire connaissance
  • partager nos usages et questionner notre éthique du numérique
  • s’informer des activités de l’association et orienter ses priorités

Un repositionnement de l’association pour s’adresser aux entrepreneur-euses et innovateur-trices du mieux vivre ensemble

Historiquement l’association a rendu service en priorité à ceux qui entreprennent de nouveaux projets dans le domaine du soin à la personne, de l’innovation sociale ou d’une pratique plus humaniste des TIC.

Ces projets ont souvent eu besoin :

  1. De réactivité pour mettre en place une solution informatique
  2. Des dernières innovations en outils libres pour que l’outil serve du mieux possible l’objectif du projet
  3. De sécurité sur les données pour être sûr qu’ils ne risquent pas des les perdre

Naturellement, l’association a déployé une architecture technique, présentée lors du précédent rapports d’activités, permettant d’y répondre. Elle est décrite plus en détail sur le site internet : l’architecture technique et administrative de l’association.

Nous remarquons aussi que dans le monde de la transition écologique, les militant-es sont des entrepreneur-euses ou innovateur-trices caché-es. Ils fédèrent des personnes autour d’un projet ou d’une initiative qui se structure de façon très différente d’une entreprise classique. Par exemple :

  • Les niveaux d’engagement de chacun sont différents
  • La taille de la communauté est variable

Les outils numériques à leur disposition sont

  1. soit payants par utilisateur, ce qui est injouable pour une communauté mouvante
  2. soit gratuits mais ils vont présenter assez rapidement des limites pour assurer la pérennité de ce qui se construit. En effet, le capital informationnel d’une communauté a une valeur qu’il faut savoir faire durer.

Sol&TIC s’est engagée dans une voie singulière pour répondre à ces défis en proposant une solution basée sur

  1. L’utilisation au maximum d’outils libres sans se couper des autres solutions mais en les mutualisant
  2. Un modèle économique basé sur le don où chaque bénéficiaire contribue au financement du service en fonction de ses moyens, de sa singularité et des besoins Sol&TIC

Parmi les projets bénéficiaires nous pouvons citer : KPA-Cite, Kopen, le Koweb Kafé ou encore Loot.

Un nouveau site internet

Le site internet a été complètement refait pour mieux rendre compte de ce positionnement plus précis de l’association dans la galaxie des petites associations proposant de l’hébergement d’outils libres.

La résilience de l’association

Un des défis récurrents auxquels l’association est confrontée est d’assurer sa propre résilience humaine. Les services proposés sont très techniques. Trouver des personnes compétentes et bénévoles est une gageure. Aujourd’hui, le fonctionnement technique des services repose sur une seule personne : Laurent Chedanne. Il a rencontré récemment dans la coopérative d’activités et d’emploi dont il fait partie, un autre entrepreneur partant pour être en backup en cas de nécessité : Benjamin DANON. Ce dernier propose aussi des services d’hébergement, notamment pour les projets autour des communs via Hébergement en Communs.

Le travail de documentation pour assurer cette résilience avec Benjamin est en cours.

L’autre stratégie est de tisser des liens d’entraide au sein de la communauté des Chatons. Sur ce point, aucune avancée significative.

La difficulté de bien délivrer les courriels envoyés par les outils hébergés

De nombreux outils reposent sur l’envoi de courriels aux utilisateurs-trices. C’est par exemple le cas d’outils de discussions comme Rocket.Chat ou Discourse. Pour rendre un bon service, il est donc important que tout le monde reçoive correctement les courriels. Et c’est un sujet complexe car aujourd’hui nous sommes confrontés à :

  • Une lutte contre les spams qui obligent un travail technique très important pour ne pas être considéré comme tel. Des discussions sur le forum des chatons témoignent de ceci quand ils luttent sur la raison pour laquelle un courriel n’arrive pas dans Gmail ou Outlook.
  • Une domination de Google sur les boites avec Gmail qui impose une façon de classer les courriels : Notifications, Forums, Promotions, … Réussir à faire arriver au bon endroit un courriel envoyé par un outil est un travail long et fastidieux.

Pour faire au mieux tout en prenant soin du temps bénévole dans l’association, nous utilisons un service non libre, Mailjet, pour réaliser l’envoi des courriels. Mailjet est donc notre passerelle d’envoi des courriels par les outils hébergés.

Espérons qu’un jour naîtra un chaton spécialisé là dedans !

Une éthique assumant l’usage d’outils non libres

L’association œuvre à faire d’internet un outil internet au service d’une humanité faite d’entraide, proximité et créativité en soutenant les entrepreneurs du mieux vivre ensemble dans un usage plus éthique des outils internet. Pour cela l’association met à disposition une infrastructure d’hébergement d’outils internet et de solutions administrativo-financières nécessaires à tout projet émergeant.

Les outils libres sont une partie de la solution pour cheminer vers un usage plus éthique des outils internet.

  1. Tout un volet de l’éthique défendu par l’association concerne aussi l’usage humaniste fait d’un outil numérique. Cet usage se développe quelque soit l’outil, libre ou pas.
  2. L’expérience montre que même dans les projets les plus militants, l’utilisation d’outils non libres est nécessaire pour la réussite du projet et satisfaire la diversité des profils impliqués.

Par exemple, l’association a quitté Google Drive pour sa gestion pour se baser sur Nextcloud. Ce cheminement s’est fait en plusieurs années. Pour autant, nous bénéficions d’une licence « Google Workplace pour associations » afin de proposer un espace de stockage et de collaboration sur des documents aux projets car la solution gratuite et personnelle de Google Drive n’est pas satisfaisante pour garantir la pérennité des données dans la durée.

Un travail est sans aucun doute à mener pour définir un cadre à cette éthique : quels sont les principes sur lesquels elle repose ?

Des finances saines

En 2021, l’association a récolté 2 010€ de dons pour 1 990€ d’achats d’hébergement. En comptant les frais fixes de la banque, le solde est déficitaire de 28€ sans gravité pour l’association qui dispose d’un fond d’un peu plus de 500€ grâce aux résultats d’années précédentes.

Un des enjeux pour 2023 et les autres années est de réduire ce coût d’hébergement. Des travaux sur l’architecture sont en cours pour cela.

Vous bénéficiez des services de Sol&TIC en 2022 ?

Contribuer à l’association

Si vous souhaitez contribuer à l’activité de l’association ou développer de nouveaux services car le projet social porté résonne avec vos convictions, vous pouvez nous contacter ici : https://www.soletic.org/contact/ et rejoindre la canal de discussions #soletic sur les communs.

Laisser un commentaire